1/18
night-clouds-trees-stars.jpg

Mot de la semaine

 

Jours de vacances, jours d’insouciance...
Pas cette année !


Ce sont des jours d’angoisse qui sont notre quotidien.


Protégez-vous, protégez les autres.
Que ces mots, tant de fois répétés, ne soient pas vides de sens et reflètent notre foi dans le Seigneur.


Anne Goffin

Homélie prononcée par Mgr Warin, évêque de Namur, le 5 juillet à Arlon!

https://soundcloud.com/sdpls-namur/homelie-du-dimanche-5-juillet-arlon?fbclid=IwAR256ifOa0ColR0ZBnaumhBdS66mqSk4FTp99Vc5hCJzuRlP-1CXJj6HsCk

     

 

 

 

 

 

 

Chers amis,

L’été est là, et la période de vacances, pour beaucoup. Si des risques de reprise de l’épidémie demeurent, nos communautés chrétiennes sont invitées à "souffler" un peu et à regarder vers demain. A ce sujet, les évêques de Belgique viennent de rédiger une très belle lettre pastorale  d’encouragement, intitulée : Une espérance à offrir. Je vous invite à lire ce texte, ou à visionner la vidéo qui l’accompagne. Nos évêques souhaitent également qu’il en soit fait écho lors des eucharisties dominicales des 4 et 5 juillet prochains. Voici les liens vers le texte de la lettre pastorale et vers la vidéo :

A l'église Saint-Martin:

(à noter:  toutes les messes (de la semaine et du we) auront lieu dans la grande église et non à la chapelle)  

Voici le programme:

- Lundi : 18h00 

- Mardi : 8h30

- Mercredi : 18h30

- Jeudi : 8h30

- Vendredi : 8h30;

 

(Pour les célébrations du week end, toutes les dispositions sont bien place pour vous accueillir dans nos églises respectives. Les indications utiles vous seront données sur place).

 

A l'église de Saint Martin

(  à partir de 1 Juillet nous pouvons accueillir 200 personnes ):

- Samedi  18h00 ;

- Dimanche 8h30, 11h00 et 18h00;

A  l'église de Viville (maximum 20 personnes):

- Dimanche 9h00 ;

A la chapelle Saint-Bernard (max 50 personnes) :
- Dimanche 9h45;

A l'église Saint-Donat:

- Dimanche :10h00; 17h30.

A l'église du Sacré-Coeur :

- Dimanche 11h15.

 

Pour les célébrations, on vous le dira sur place, le port des masques, à certains moments, sera de mise. Il y aura du gel hydroalcoolique à votre disposition à la rentrée de l'église. Les autres consignes vous seront données pendant la messe.

Merci !

 

 

            Vivement nos retrouvailles et au plaisir de vous revoir !

Olga Stenina

 Homélie 15ème dimanche du temps ordinaire

Frères et sœurs bien-aimés, ce dimanche, nous méditons sur la Parole. Comme des êtres humains, ce que nous possédons d’original, c’est la parole. La parole n’est pas seulement qu’un instrument de communication entre humains, mais aussi une réalité extrêmement agréable et performante. Sa première fonction, c’est sa capacité  de nous modeler, nous sculpter, nous éveiller, nous appeler à la vie. Elle est destinée à être accueillie, à être crue, à être vécue et à donner la vie. Néanmoins, nous savons comment la parole est aussi un haut lieu de déguisement, de manipulation, de trahison, tel que le virus de la parole, destiné à semer la peur, à détruire des vies et nous devons faire un effort contre toute nature pour nous protéger de la parole pervertie, dénaturée, mensongère alors que la parole est notre bien propre. 

Lire la suite...

L’histoire de la présence des jésuites à Arlon: une expo au Musée Gaspar.

Le Musée Gaspar d’Arlon accueille depuis quelques jours, et jusqu’au 3 janvier 2021, une exposition consacrée à la présence des jésuites à Arlon. Intitulée ''Ad maiorem Dei gloriam: les jésuites à Arlon (1855-2001)'', elle présente du matériel liturgique ancien, des bannières, des documents d’archives, des photos et des témoignages, qui permettront de retracer l’histoire de la Compagnie de Jésus à Arlon, ainsi que son engagement social pendant près de 150 ans.

C’est lors d’un voyage à Saint-Mard, en 1855, que le Père Provincial de la Compagnie de Jésus, alors frappé par la salubrité de la province de Luxembourg, décide de fonder à Arlon une maison de formation pour les futurs novices.


Le 27 août 1857, les jésuites font l’acquisition d’une maison au n° 6 de la rue de Luxembourg, ainsi que d’une propriété d’un hectare et soixante ares ; les premiers missionnaires s’y établissent l’année suivante. En 1862, ils achètent deux hectares et quatre-vingt-sept ares supplémentaires et, en 1866, une maison plus spacieuse est construite afin d’accueillir le noviciat à partir de 1872. Cette maison, pourvue d’une vaste chapelle publique, a connu plusieurs agrandissements dont le plus notable réside dans la construction de l’église du Sacré-Cœur, inaugurée en 1898.


Outre la fonction de formation des novices, la Maison Saint-François-Xavier d’Arlon a joué un rôle social important non seulement pour la ville d’Arlon, mais également pour les campagnes environnantes. De nombreuses congrégations ont été créées, ciblant différents types de public. Les jésuites ont supervisé le patronage et les Conférences de Saint-Vincent de Paul.


Avec la création de l’Association Saint-Raphaël, débute l’œuvre des retraites fermées, qui a rencontré un succès remarquable, en accueillant certaines années plus de mille retraitants, désireux de bénéficier d’un séjour de prière organisé selon les exercices de saint Ignace. Les jésuites ont également créé le club de football de l’Union Saint-Georges, tout en proposant de nombreuses conférences scientifiques et religieuses. Ils se sont aussi impliqués dans l’assistance aux pauvres par des collectes personnelles ; ils ont ouvert une bibliothèque publique, instauré un pèlerinage à Notre-Dame de Clairefontaine où ils ont installé leur maison de campagne, etc. Les grandes figures jésuites associées à l’histoire de la Maison Saint François-Xavier d’Arlon ont été nombreuses, comme le Père Camille Joset ou le Père Théophile Hénusse.


Cette exposition, à voir jusqu’au 3 janvier 2021, est une collaboration entre le département culture et musées de la Ville d’Arlon et l’Institut Archéologique du Luxembourg.
Infos : Musée Gaspar, Rue des Martyrs 16 à Arlon – 063 60 06 54 – www.museegaspar.be.
Le musée est ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h30, le premier dimanche du mois de 13h30 à 17h30. Gratuit le 1er dimanche de chaque mois.

Vitrail Saint Martin

Donnons-nous la peine de nous avancer vers le chœur de l'église et retournons-nous pour avoir une vue d'ensemble du vitrail. Le regard est ébloui par la magnificence de l'œuvre et par le chatoiement des couleurs. Le vitrail est non-figuratif et laisse à chacun la liberté d'interprétation qui lui convient.
 

Lire la suite...