1/18

Mot de la semaine

"Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie,
mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi..."

 

 

Quand tu es en présence de quelqu'un, tu ne penses pas à lui, 

tu es avec lui. 

De même dans la prière, tu es avec Dieu, 

tu respires avec Lui.

 

Olga Stenina -Hubert.

 

 

Communiqué Coronavirus- 29 mai 2020:

CORONAVIRUS : un déconfinement progressif…

Avec la terrible pandémie Convid19, le maître-mot jusque-là était le confinement. Confinement dans nos maisons, dans nos cœurs, dans nos peurs respectives ! C’est vrai qu’il n'y a pas seulement cet aspect négatif. Il importe de souligner et de relever le côté positif que ce temps de confinement nous a apporté: la créativité et les belles initiatives.

 

L’homme est capable de merveilles et de beaucoup de créativité. Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui c’est un autre mot qui s'impose : le déconfinement.

A cause de la rapidité de la propagation du virus, le confinement nous tous a surpris dans la façon dont il a été décrété et mis en place. Par contre, le déconfinement, non seulement est fort désiré, mais il est surtout pensé, préparé et mis en place de manière progressive. Parce que sa mise en place dépend de l’évolution de la pandémie.

 

C’est pourquoi nous sommes quotidiennement à l’écoute de nos experts médicaux et scientifiques pour suivre l’évolution de la pandémie. Il serait moins indiqué de notre part de souhaiter une mise en place rapide et totale du déconfinement, tant que le virus reste présent et continue à circuler parmi nous. Comme les recherches sont en cours pour trouver un vaccin ou les médicaments appropriés, les seuls remèdes à notre portée restent les consignes données par nos experts et notre volonté de respecter ces consignes.

 

Le déconfinement progressif s’accompagne aussi de la reprise progressive de nos activités pastorales, en particulier la reprise des messes. Nous attendons, en ce qui concerne celles-ci, les dernières consignes des évêques belges.

 

En attendant et pour le bon déroulement de nos cérémonies, tout le dispositif se met en place dans nos églises, avec les mesures de

sécurité requises: le gel hydroalcoolique, la distanciation. Sur place, un guide ou des indications précises sont aussi prévues.

 

Pour l’église saint Martin, tout bien pris en compte, la grand-messe de 11h00 ne pourra provisoirement accueillir qu’un maximum de 100 personnes.

Comme nous avons habituellement 3 messes le dimanche, 8h30, 11h00 et 18h00, il est possible de faire le choix de l’une d’elles.

 

Cette situation n’est que passagère, elle disparaîtra, une fois que tout sera redevenu normal.

Wenceslas Mungimur

 Homélie du 6ème dimanche des Pâques

Frères et sœurs, entre l’Ascension et la Pentecôte, la liturgie nous invite à raviver, à nourrir notre vie de prière pour creuser en nous le désir ardent d’accueillir l’Esprit. 

À Jérusalem, les apôtres et les proches de Jésus, avec Marie sa mère, réunis au Cénacle en prière, unis, attendent le baptême dans l’Esprit que serait la Pentecôte. Sans savoir ce qui se prépare, ils savent faire confiance à Celui qui jadis, dans un entretien avec le Père, a prié pour eux, pour qu’ils soient uns. C’est cette unité vécue dans l’amour fraternel, humble et véritable, qui est la plus apte à accueillir l’Esprit du Christ que nous célébrerons à Pentecôte.   

Lire la suite...

CORONAVIRUS
SOUTENEZ LES PERSONNES SANS ABRI, CONFINÉES DEHORS.

Esseulées, épuisées, découragées. Depuis le début du confinement, les personnes sans abri doivent faire face à l'isolement en rue. La solidarité dont elles pouvaient bénéficier des passants avant la crise sanitaire (un sandwich, un café chaud, quelques paroles, quelques pièces...) n'est plus. 

« Il est clair que les personnes sans abri traversent une période très difficile. D’une part, elles sont exposées à de gros risques sanitaires et les voilà privées d'une certaine hygiène de vie, de repas équilibrés et de rencontres chaleureuses », confie Bernadette Maystadt, administratrice de l’asbl Un Toit Un Cœur.

Heureusement, les associations ne lâchent rien pour garder le lien avec ce public fragilisé. Action Vivre Ensemble a lancé la semaine dernière un appel aux dons pour soutenir 3 asbl qui sont actives sur le terrain auprès des personnes en rue : Comme Chez Nous (Charleroi), Un Toit Un Cœur (Louvain-la-Neuve) et Amon nos hôtes (Liège). 

Chaque jour, elles proposent un repas, une douche, un accompagnement psycho-social aux hommes, aux femmes et aux enfants sans abri. Des services essentiels pour ces oublié·e·s qui vivent encore plus durement leur vie en rue en cette période de coronavirus. Merci déjà, de tout cœur, à celles et ceux qui ont répondu à cet appel.

Nous renouvelons notre appel : merci de nous aider à les aider dans leur difficile mission.

Par exemple, avec un don de : 

  • 8 euros, vous offrez 1 colis alimentaire à une famille sans abri.

  • 10 euros, vous offrez 10 boissons chaudes à des personnes sans abri.

  • 25 euros, vous offrez 5 repas chauds à des personnes sans abri.

Cet appel d’urgence permettra aux associations d'accompagner dignement les personnes sans abri. Vous pouvez faire un don en ligne ou un don par virement sur le compte BE91 7327 7777 7676 en indiquant en communication "DON COVID". 

Tout don, petit ou grand, est vital. Chaque geste aura un impact sur le terrain.

De tout cœur, merci.

Vitrail Saint Martin

Donnons-nous la peine de nous avancer vers le chœur de l'église et retournons-nous pour avoir une vue d'ensemble du vitrail. Le regard est ébloui par la magnificence de l'œuvre et par le chatoiement des couleurs. Le vitrail est non-figuratif et laisse à chacun la liberté d'interprétation qui lui convient.
 

Lire la suite...