L'Avent coïncide cette année avec les 70 ans
de la Déclaration universelle des droits humains .

Souvent oubliés, remis en question, les droits humains ne sont ni un luxe ni un acquis : ils sont un combat de chaque jour, notamment pour vaincre l'exclusion sociale et la pauvreté. Pour le chrétien, ils font écho au message de l'Évangile.

La pauvreté est à la fois une atteinte aux droits humains et la conséquence du non-respect de ces droits. En cette année anniversaire, plus que jamais, nous sommes invités à regarder autrement les exclus de la société, celles et ceux dont on oublie les noms et auxquel-les on appose des étiquettes : sans-abri, sans-emploi, sans-papiers... Comme si ces personnes n'existaient qu'à travers ce dont elles et ils sont dépourvus, au mépris de leurs potentialités.


Lire la suite...
Tour principale PDF Imprimer Email
Visite guidée

Tour principale

Réalisée en grès de Larochette, elle s'élève à 97 m de hauteur. Elle est massive et énorme mais elle se termine par une flèche élancée qui lui confère beaucoup d'aIlure.

A remarquer la présence aux chaînes d'encoignure de 8 énormes bêtes apocalyptiques semblant scrupter l'horizon. Dressées sur leur arrière-train, elles sont assises entre les colonettes d'un riche baldaquin à pinacles qui les ombrage. Cela rappelle quelque peu les taureaux de la cathédrale de Laon (F) ou les chimères de Notre-Dame de Paris (F) mais ne leur ressemblent en rien par leurs formes, leurs postures et leur emplacement. Elles constituent une oeuvre originale.

On dit que St Martin se trouvait sur bêtes seraient donc des gardiens de ce d'autre de la voie lactée (ancien nom: trouvent les constellations du Grand et le chemin de St Jacques de Compostelle: ces chemin et seraient des chiens car de part et chemin de Jacques dans la religion celte) se du Petit Chien.

Le clocher

- Il possède un jeu de 6 cloches.

- Pour la petite histoire, 3 cloches de la 2ème église St Martin qui étaient dédiées à N-D du Rosaire, St Martin, St Adrien) furent tranférées en 1925. La même année, une nouvelle cloche dédiée à la Très Ste Trinité d'un poids de 2150 kg et d'un diamètre de 1,50 m fut coulée à Louvain et mise en place.

- Lors de la 2ème guerre mondiale, les Allemands les ont descendues et brisées sur place. Après la guerre, les débris furent retrouvés et elles furent refondues par la maison Michiels de Tournai.

- Quelques caractéristiques des cloches :
+ le gros bourdon sonne le "si" grave et pèse 2560 kg. Il est dédié au Sacré-Coeur et à Notre-Dame d'Arlon.
+ le petit bourdon sonne le "ré" et pèse 1562 kg. Il est dédié à Notre-Dame du Rosaire.
+ 3 autres cloches sonnent respectivement le "sol", le "la" et le "si" et pèsent respectivement 613, 426 et 307 kg. Elles sont dédiées à Ste Thérèse, St Martin et St Adrien.
+ à noter qu'une sixième cloche a été ajoutée à la suite d'un procès intenté par la Maison Michiels en dédommagement des 1190 kg manquant au devis initial.

Le belvédère

- Le belvédère s'élève à 73 m de hauteur

- Une flèche octogonale en granit de 20 m de haut s'élève au dessus de la galerie du belvédère.