Connaissez-vous la newsletter bimensuelle du diocèse : elle contient des informations sous forme d'un éditorial, de reportages et d'un agenda ?
Pour  vous y inscrire, il suffit des surfer sur  http://www.diocesedenamur.be et de cliquer dans le menu de gauche sur « Newsletter : inscription ».

Les 24 heures de l'amour 2009
Les 24h de l'amour — Carrefours PDF Imprimer Email
Les 24 heures de l'amour 2009

Les 24h de l'amour — Carrefours

Samedi 14 février de 10h15 à 12h15 et de 14h15 à 16h15


1. «Un regard d'amour qui transfigure et remet debout»

Lecture biblique de Marc 10, 46-52 - Un partage biblique sur la rencontre de Jésus et de Bartimée qui nous conduira à redécouvrir toute la force pédagogique de l'Amour.

Avec l'abbé Christian JACQUET, responsable de l'équipe diocésaine de pastorale scolaire.

(uniquement le matin)

Ils arrivent à Jéricho. Et comme il sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule considérable, le fils de Timée (Bartimée), un mendiant aveugle, était assis au bord du chemin.

Quand il apprit que c'était Jésus le Nazarénien, il se mit à crier :»Fils de David, Jésus, aie pitié de moi !"

Et beaucoup le rabrouaient pour lui imposer silence, mais lui criait de plus belle :»Fils de David, aie pitié de moi !"

Jésus s'arrêta et dit :»Appelez-le.«On appelle l'aveugle en lui disant :»Aie confiance ! Lève-toi, il t'appelle."

Et lui, rejetant son manteau, bondit et vint à Jésus.

Alors Jésus lui adressa la parole :»Que veux-tu que je fasse pour toi ?«L'aveugle lui répondit :»Rabbouni, que je recouvre la vue !"

Jésus lui dit :»Va, ta foi t'a sauvé.«Et aussitôt il recouvra la vue et il cheminait à sa suite.


2. «S'il me manque l'amour, je ne suis rien!» (1 Corinthiens 13,1-13).

Partage biblique sur l'hymne à la charité, un message essentiel de l'apôtre Paul, avec l'abbé Henri GANTY, vicaire épiscopal chargé de l'enseignement

(uniquement l'après-midi)

Quand je parlerais en langues, celle des hommes et celles des anges, s'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante.

Quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et de toute la connaissance, quand j'aurais la foi la plus totale, celle qui transporte les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien.

Quand je distribuerais tous mes biens aux affamés, quand je livrerais mon corps aux flammes, s'il me manque l'amour, je n'y gagne rien.

L'amour prend patience, l'amour rend service, il ne jalouse pas, il ne plastronne pas, il ne s'enfle pas d'orgueil, il ne fait rien de laid, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il n'entretient pas de rancune, il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il trouve sa joie dans la vérité.

Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout.

L'amour ne disparaît jamais. Les prophéties ? Elles seront abolies. Les langues ? Elles prendront fin. La connaissance? Elle sera abolie.

Car notre connaissance est limitée et limitée notre prophétie.

Mais quand viendra la perfection, ce qui est limité sera aboli.


3. Un «Nouvel Art d'aimer»

Une spiritualité au service de l'unité avec le Mouvement des FOCOLARI (pour tous les âges et tous les états de vie).

«Le Mouvement des Focolari fondé par Chiara Lubich propose un «Nouvel Art d'aimer «pour concourir à réaliser le testament de Jésus «Père que tous soient Un afin que le monde croie que tu m'as envoyé». (Jean 17,20)

La dynamique du Mouvement des Focolari est une spiritualité collective basée sur la vie de la parole de l'Evangile et le partage (ou «la mise en commun») des fruits qui en découlent.

En plus de 60 ans, répandu dans 180 pays, il a ouvert un dialogue de la vie dans l'Eglise catholique, entre différentes Églises, religions et avec les hommes de bonne volonté de convictions non religieuses, dans les divers domaines de la vie sociale, économique et politique.

Ce nouvel art d'aimer invite à :

-Aimer tous.

-Aimer en 1er.

-Aimer l'autre comme soi-même.

-Aimer en se faisant «un».

-Aimer Jésus présent dans l'autre.

-S'aimer réciproquement pour donner vie à Jésus au milieu de nous comme Il l'a promis «là où 2 ou 3 sont réunis en son nom»

Voir : Site http://www.focolare.org/


4. Oser l'amitié avec les exclus ici et dans le monde au service de la paix

Une manière concrète de vivre l'évangile là où l'on est, dans l'état de vie qui est le sien. Avec un membre de la communauté de SANT'EGIDIO

«Le miracle de l'amitié avec un faible, un malade, un vieux ou un pauvre, est qu'on y gagne soi-même en humanité.»

Dans toutes les grandes villes, il y a un grand nombre de personnes qui sont obligées de vivre dans la rue pour différentes raisons.

Les membres de la Communauté de Sant'Egidio s'arrêtent, suivant en cela l'exemple du bon samaritain dont parle la parabole de l'Evangile, et ils essayent de prendre soin des pauvres qui vivent dans de graves difficultés à proximité des gares, sous les porches et dans les recoins des grandes villes.

L'engagement de la Communauté dans ce milieu a commencé à Rome, à la fin des années soixante-dix, lorsque le nombre des pauvres dans les rues de la ville s'accroissait rapidement et posait des problèmes nouveaux. Il s'est poursuivi dans beaucoup d'autres villes du monde.

«Quelques épisodes d'intolérance et de violence envers ces personnes nous avaient fait réfléchir sur la condition d'abandon et de danger dans laquelle ces pauvres vivaient. Nous avions été frappés d'une façon particulière par l'histoire de Modesta, une femme clocharde que nous avions rencontrée à la Gare Termini de Rome, qui mourut sans secours parce qu'elle était malpropre et l'ambulance n'avait pas voulu la prendre à bord.»

La première rencontre avec ce monde de pauvres a suscité et fait grandir au fil des années un réseau d'amitié et de soutien et elle a donné lieu à des initiatives stables de solidarité.

Dès son début, en 1968, la Communauté de Sant'Egidio s'est aussi intéressée au monde des enfants en difficulté, pauvres parmi les plus sans défense. Leur vie faible, qui a besoin d'aide et de protection nous a toujours indiqué clairement combien de souffrance produisent l'indifférence et la solitude. Les mots de Jésus: «Quiconque accueille ce petit enfant à cause de mon nom, c'est moi qu'il accueille«(Lc 9,48) ont été écoutés comme un appel au service et à l'amour envers les enfants, particulièrement envers les plus pauvres.

Extrait du site : http://www.santegidio.org


5. Consacrés pour aimer…

Un témoignage d'un moine et un échange sur ce choix toujours interpellant de la vie consacrée : une autre manière d'aimer.

Avec le frère Bernard-Joseph, moine cistercien de l'abbaye d'Orval.

6. Vivre en couple, un projet à réussir

(pour les fiancés et les couples en projet)

– le matin : «Parle-moi, j'ai quelque chose à te dire». Activités multiples pour tester les affinités dans le couple.

– l'après-midi : «Tu m'aimes vraiment ? Prouve-le moi !» Grand jeu pour tester le niveau de complicité du couple.

avec l'abbé Pietro CASTRONOVO


7. Construire son couple à la lumière de l'évangile

avec Hubert et Brigitte WATTELET, responsables régionaux des Équipes Notre-Dame

Les Équipes Notre-Dame (END) ont pour but d'aider les couples à cultiver toutes les dimensions de l'écoute et du dialogue pour découvrir à la suite du Christ, comment grandir jour après jour, dans la joie de leur mariage.

Cinq à six couples chrétiens se réunissent en équipe une fois par mois, avec un conseiller spirituel, tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre, dans la joie de l'Evangile partagé pendant ce temps de rencontre et de dialogue.


8. Mieux communiquer pour mieux s'aimer en couple

avec Sabine et Philippe BRASSEUR du mouvement FONDACIO

Fondacio est une communauté de chrétiens qui veulent vivre l'Evangile au cœur des enjeux de société. Auprès des couples et des familles, des acteurs économiques ou politiques, des jeunes, des personnes en difficultés ou des seniors...

Les membres et les amis de cette communauté partagent une foi profonde en l'homme. Ils veulent vivre et s'engager avec d'autres dans un esprit de dialogue et d'amitié avec le monde.

Fondacio initie et anime des temps de prière et de réflexion, des lieux d'échange et de rencontre, des sessions de formation, ainsi que des programmes de développement économique, social et éducatif.

Fondacio est reconnue par l'Eglise catholique et en lien avec les Eglises orthodoxes et protestantes.

La vie de couple semble un énorme défi aujourd'hui alors que chacun doit engager sa vie sans plus de repères clairs proposés par la société. Les familles elles aussi vivent durement ces tensions. Peu de lieux existent où les conjoints peuvent apprendre à exprimer leurs besoins et gérer les conflits, s'ouvrir à aimer et accepter l'autre différent avec ses fragilités et ses limites, accepter que leur vie commune est porteuse d'avenir et de fécondité, et engager un chemin de foi.

Fondacio propose aux couples de 25 à 55 ans, croyant ou en recherche, des modalités respectant leur rythme et leur permettant de cheminer et de s'ouvrir à l'espérance.

Pour cela, nous utilisons une pédagogie qui :

- privilégie l'expérience et le témoignage et favorise la prise de conscience personnelle

- tient compte du couple dans tout ce qui fait sa vie

- respecte le rythme de chacun et apporte beaucoup de convivialité.

http://www.fondacio.org et http://www.fondacio.be


9. Nos ados, comment les aimer?

Avec Béatrice HERTOGHE, psychologue (FONDACIO)

Aimer nos ados ! Oui ! Surtout quand le dialogue et la communication semblent difficiles, voire impossibles ! Même alors, leur montrer qu'on les aime et qu'on parie sur l'avenir !


10. Appelés à aimer et à être aimés à tout âge et quel que soit son état de vie…

Avec Jean-Pierre et Jeanine HAQUIN de l'Auberge du Vivier à Habay-la-Neuve.

Il y a quelques siècles, dans un domaine situé à Habay au cœur de la Gaume, il y avait un lieu-dit «Vivier aux Moines». En hommage à l'histoire et séduits par cette idée du vivier, les promoteurs d'une maison de repos pas tout à fait comme les autres, ont baptisé leur maison «L'Auberge du Vivier». Pas tout à fait comme les autres, parce qu'on y cultive le lien entre le passé et l'avenir. Entre les racines des aînés et le devenir des enfants, un projet à vivre.

L'Auberge du Vivier se situe le long de l'avenue de la gare à Habay-la-Neuve. Elle est intégrée au Centre Saint-Aubain agréé par l'ONE, un service d'aide aux familles accueillant temporairement depuis plus de 60 ans des enfants de moins de 7 ans. Et c'est un des éléments de la spécificité du projet. Jeunes et aînés vivent côte à côte laissant la place à la création de liens de solidarité, d'échange et d'affection.

Une présence d'enfants qui, d'un point de vue intergénérationnel, n'a de sens que parce qu'elle vient renforcer un projet construit autour de la qualité de l'hébergement, de la préparation de l'accueil du résident, de l'implication de la famille, des équipes professionnelles et de la présence de bénévoles. Car l'Auberge du Vivier, c'est avant tout un lieu où l'on aide les aînés à vivre un projet individuel.

L'entrée en maison de repos est très souvent le point de départ de l'expression d'une non envie de vivre. Mais pour Jean-Pierre Haquin, le directeur, ce constat ne relève pas d'une fatalité. Avec l'aide de son conseil d'administration, il a cherché à créer les conditions nécessaires pour donner envie aux aînés de «tourner la clé de contact et remettre le moteur en route». La présence des enfants est un stimulant supplémentaire pour la réalisation de cet objectif. Avec comme conséquence des bénéfices autant pour les personnes âgées que pour les enfants.


11. A travers l'humour, beaucoup d'Amour.

Comment les médias nous «en-chantent»!

pour les ados avec l'abbé Jos MESTDAGH

(uniquement l'après-midi)

Interactivité et «re-créativité»: impro, chant, regard critique et chrétien, invitation à l'intériorité...

À partir de :

1) Extrait du film «Bienvenue chez les Ch'tis»: du mépris à la bonne entente, de la dépression à un amour renouvelé, de la «philia» à l'«agapè» paulinienne.

2) Clip musical: Christophe Maé: «Mon petit gars»: amour filial et promesses d'un père à son fils.

3) Clip musical: Stanislas: «Belle de mai»: amour… entre illusion, hasard et réalisme...

4) Clip musical : One Republic «Apologize «: Amour, pardon réciproque…

5) Clip musical : Eurokids (Chloé, 13 ans) « un nouveau rêve» : Amour, don de soi ?

6) Taizé «Jésus, le Christ lumière intérieure»: Amour, union possible avec Dieu !

et autres si le temps le permet…


12. «L'aventure chrétienne, un chemin d'amitié avec Jésus et avec les autres»

Pour les enfants qui se préparent à leur Profession de Foi : témoignage et animation avec des frères de Tibériade, pour les 2e année, et avec des frères de St-Jean de Libramont, pour les 1e année, ainsi qu'un grand jeu en équipes, pour ceux qui participent à la journée complète.


13. A l'exemple de nombreux témoins… vivre l'amour au quotidien.

Animation pour les 8-10 ans (3e- 4e primaire), avec frère Albert et des animateurs de la pastorale Champagnat

«Depuis deux ans déjà, la tranche d'âge des 8-10 ans (ou 3ème et 4ème primaire) s'est ajoutée au sein de la Pastorale Champagnat. Petits frères de Marie (ou frères maristes) ainsi que des animateurs, animatrices proposent à des enfants et à des jeunes de vivre durant l'année et lors d'un camp d'été des expériences dynamiques en vue de leur croissance humaine et spirituelle.

En ce qui concerne l'animation de ce samedi 14 février, les enfants feront la découverte de figures marquantes dans l'histoire des hommes et de l'Eglise. Ils vivront également des temps de jeux, de bricolage, de silence et de célébration.

Les enfants s'inscriront pour toute la journée et les parents seront invités à les reprendre soit à 16 h lors du goûter à l'Inda ou après la messe de 17h30 aux portes de Saint-Martin».

Pour tout renseignement : frère Albert ANDRÉ - 0478.28.98.70 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


14. L'Eucharistie : un rendez-vous d'amour avec Jésus

Pour les enfants qui se préparent à leur 1e communion.

(uniquement l'après-midi)


15. Accueillir sans jugement mais avec amour...

...tous ceux et celles qui ont connu un échec, qui vivent une situation «hors normes», qui construisent ou reconstruisent un amour «différent»

avec le père José DAVIN, s.j.

Le Père José DAVIN est connu pour l'accueil fraternel et l'accompagnement qu'il propose à des divorcés remariés, aux homosexuels, à tous ceux et celles qui vivent des situations délicates par rapport aux normes institutionnelles de l'Église. Il vient d'écrire, en collaboration avec un prêtre suisse, Michel SALAMOLARD, un livre intitulé «A quand ce concile ? Manifeste pour un renouveau de l'Eglise», éd. Fidélité.

Ce carrefour est largement ouvert à tous ceux et celles intéressés par cette réflexion.


Animation des enfants

Afin de permettre aux parents de participer aux carrefours de leur choix, les enfants seront pris en charge de 9h00 à 12h15 et de 13h15 à 16h15 :

— de 1 à 3 ans à la crèche»La Claire Fontaine«

av. Tesch, 69

— de 3 à 7 ans à l'INDA par Françoise Lepage.


Des ateliers spécifiques sont prévus pour les enfants de la catéchèse et les autres en fonction de leur âge. Ces ateliers sont réservés aux enfants de la paroisse ou à ceux dont les parents participent à la journée.


Nous comptons beaucoup sur la participation des parents qui ont inscrits leur enfant à la catéchèse. Ils sont invités à s'inscrire dans les carrefours de leur choix.


Tout au long de la journée du samedi à l'INDA : espaces de convivialité et stands : CDD : choix de livres, CD, icônes...OXFAM, Présentation des mouvements présents : FOCOLARI, FONDACIO, END…


Renseignements et inscriptions au Secrétariat paroissial  31 square Albert 1er 6700 ARLON - 063/22.65.07 (le matin) — Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  
ou Karine Burnotte 063/237682 — 0486/402649

Inscription souhaitée avant le 06/02 pour les carrefours, pour les enfants (en précisant leur âge) ainsi que pour le petit-déjeuner   

Possibilité de venir à tout ou en partie selon vos convenances.

PAF libre à la conférence et à la journée
Petit-déjeuner : 3 € (2 € moins 12 ans)
Dîner : boissons disponibles sur place - n'oubliez pas d'apporter votre pique-nique
Parking possible aux Mutualités Chrétiennes, rue du Casino.