Le nouveau vitrail de St Martin : "Matin de Pâques"

Essai d'interprétation

Donnons-nous la peine de nous avancer vers le chœur de l'église et retournons-nous pour avoir une vue d'ensemble du vitrail. Le regard est ébloui par la magnificence de l'œuvre et par le chatoiement des couleurs. Le vitrail est non-figuratif et laisse à chacun la liberté d'interprétation qui lui convient.

Essayons de le détailler quelque peu et laissons le regard le parcourir de bas en haut.

Le bas du vitrail frappe d'abord par son bleu nuit, qui forme une masse énorme et occupe toute la surface du bas. Il évoque dans mon esprit le monde des abysses, avec des ondulations qui font penser à des courants sous-marins.  Serait-ce le monde des enfers, dont il est question dans le credo chrétien ?

Ou encore les ténèbres de la nuit profonde après la mort en croix du Christ ?

On sent très bien que ce bleu traduit quelque chose d'inquiétant, qui a de quoi faire frémir.

Il faut distinguer dans cette masse deux zones :

-        celle du dessous, d'un bleu profond, avec au centre une tache multicolore qu'il me paraît difficile d'interpréter. Cette zone est soulignée d'une bande rouge qui fait le lien avec les bandes rouges latérales et semble encadrer tout le tableau.

-        celle du dessus, avec déjà des tons d'un bleu plus clair, où apparaît au centre une tache verte qui tranche sur le bleu. Signe d'espoir ? Évocation du tombeau où repose un corps dans une mort qui n'est que provisoire ?

Lire la suite...
Extérieur de l'Eglise PDF Imprimer Email
L'église Saint Martin

L'édifice est de style ogival, il procède du gothique rayonnant de la fin du XIIIe siècle.

La tour altière est surmontée d'une flèche octogonale en pierre bleue avec croix en pierre, elle s'élève à 97 mètres de hauteur. 

Le grand portail est consacré à la glorification de saint Martin qui est statufié, sur le trumeau central en ornements épiscopaux. Le tympan évoque des épisodes de la vie apostolique de saint Martin. 

Le portail sud retrace la vie de saint Hubert, patron des Ardennes. Le tympan évoque sa conversion lors de la rencontre d'un cerf portant une croix. Les statues de saint Adrien et de sainte Nathalie, patrons d'une ancienne confrérie locale, encadrent le portail. 

Le portail nord évoque le passage de saint Bernard à Arlon, il est représenté y prêchant et disant la messe. De part et d'autre du portail, on voit les statues de saint Sébastien et de sainte Catherine, patrons d'anciennes confréries locales.