La maltraitance des seniors, deux conférences de la pastorale familiale

Chaque année, la pastorale familiale diocésaine organise deux conférences: une en province de Namur et une en province de Luxembourg. Le thème est choisi en fonction de l'actualité, des préoccupations des uns et des autres... Pour cette édition, ce sont les seniors qui sont au centre du débat et plus particulièrement les maltraitances dont ils sont régulièrement l'objet.

Pour cette édition, les membres de la pastorale familiale ont donc choisi de s'intéresser plus spécifiquement aux seniors. Partant du principe que l'espérance de vie de la population augmente régulièrement. Et c'est tant mieux. Pour autant que ce vieillissement se passe dans les meilleures conditions. Malheureusement, l'actualité est régulièrement là pour soulever des problèmes. D'où le thème de ces deux conférences: ''La vieillesse maltraitée... tous concernés à plus ou moins long terme, aujourd'hui ou demain !''


Dominique Langhendries, directeur de ''Respect-Senior'' est le conférencier invité. Spécialiste du sujet, il travaille au sein de l'Agence Wallonne de lutte contre la maltraitance des aînés. Maltraitance qui se décline de plusieurs manières: elle est psychologique, financière... On parle aussi de négligence. Maltraitance qui a pour cadre le domicile comme l'institution où la personne réside.


Des conférences qui auront lieu le mardi 24 avril, à 20h, à Namur, à l'Henallux, auditoire MMB, rue Loiseau, 39.

Pour le Luxembourg, le rendez-vous est programmé pour le jeudi 3 mai, toujours à 20h, à l'INDA, rue Joseph Netzer, 21.


Infos : 081/22.23.07 - info@pastoralefamiliale-namlux.be

Prière universelle du dimanche 12 mars 2017 PDF Imprimer Email
Mot de la semaine

Le calendrier fait décidément bien les choses.  Voilà que la liturgie nous parle de transfiguration à l'heure où jaillissent, d'une nature qui nous semblait presque morte, les prémices d'une vie nouvelle, nous rappelant ainsi que rien n'est jamais définitivement perdu malgré les apparences.  Ces petites touches, ici et là, sont un avant-goût des couleurs éclatantes qui nous attendent plus loin dans la saison.

Telle est la transfiguration décrite dans les textes : l'annonce d'un événement bien plus grand qui nous dépasse.  Un don d'amour jamais inégalé jusqu'à ce jour dont le dénouement est tel, qu'aucun mot n'est suffisamment fort pour le décrire.

La résurrection ne se dit pas : elle se vit dans la foi !

Tout homme, aussi démuni soit-il, quel que soit son parcours de vie, est et reste précieux aux yeux de Dieu.

Alors prions pour que nos yeux voient, chez notre voisin, non pas un illustre inconnu, mais reconnaissent en lui un frère en humanité porteur, acteur et témoin, lui aussi, de l'Amour divin.