3 mars : journée diocésaine de la catéchèse

Catéchiste: le mot est bien connu, depuis des décennies, dans nos paroisses. Ce sont ceux - celles, surtout - qui donnent le catéchisme. Le mot sent bon la leçon, le bricolage, la prière et le goûter, le temps passé dans le salon ou la salle paroissiale... pour préparer la première communion ou la profession de foi. Le mot rappelle des souvenirs: une ''maman-catéchiste'' qui nous a marqués, des personnes ''spécialistes'' qui s'occupaient de tout... Le mot n'a-t-il pas un peu vieilli? Les catéchistes d'une paroisse - si difficiles à recruter, dit-on - seraient-ils un corps constitué, un régiment (ou plutôt une brigade) de spécialistes de la catéchèse, chargés de donner toutes les leçons qu'il faudrait aux enfants d'aujourd'hui?

On a compris que la ''catéchèse'' (plutôt que le catéchisme) nécessite des ''catéchètes'' (plutôt que des catéchistes), c'est-à-dire des personnes acceptant de s'engager un peu, conscientes du dynamisme de la foi et des exigences de leur baptême, pour travailler avec les parents et les paroissiens à l'évangélisation et à l'initiation à la foi des enfants et des jeunes d'aujourd'hui: les introduire à la richesse de la foi en Jésus-Christ. Les catéchistes deviennent des catéchètes, c'est-à-dire des hommes et des femmes porteurs du projet de catéchèse de toute la paroisse, communauté chrétienne désireuse d'enfanter de nouveaux chrétiens. ''Catéchète'': le mot peut paraître nouveau; il a le goût de l'avenir de nos paroisses...

Au programme de la journée du 3 mars

Lire la suite...
Le Tombeau d'Ermesinde



Découverte des ossements d'Ermesinde PDF Imprimer Email
Le Tombeau d'Ermesinde

Au cours des travaux de déblaiement des ruines, les Pères Jésuites découvrent quelques ossements non identifiables. Le 11 mai 1875 le frère novice Martin Paul de Marcourt effectuant des fouilles en compagnie des ouvriers terrassiers, Antoine Johan et Jean Krier, tous deux de Barnich, découvrent un orifice recouvert d'une pierre et contenant des ossements.

Lire la suite...
 
Coffret reliquaire PDF Imprimer Email
Le Tombeau d'Ermesinde
Les restes d'Ermesinde sont par la suite déposés dans un cercueil en zinc qui renferme aussi la plaque d'étain retrouvée avec les ossements.

Le tout est placé dans un ancien coffre de fer. Le coffre est scellé et placé dans un cénotaphe de bois. Une fausse serrure en forme de cœur est placée au centre de la face avant.
Lire la suite...
 
Les différents tombeaux d'Ermesinde PDF Imprimer Email
Le Tombeau d'Ermesinde
Les religieuses de l'abbaye cistercienne de Clairefontaine ont été obligées à plusieurs reprises, de déplacer les reliques de leur fondatrice. Les différentes transformations pour agrandissement ou assainissement de l'église abbatiale les ont contraintes à déménager les précieux ossements. Les guerres les ont obligées à les cacher.
Lire la suite...
 
Première expertise anthropologique PDF Imprimer Email
Le Tombeau d'Ermesinde
Une expertise anthropologique est réalisée par le professeur Van Kempen à l'Université de Louvain.
Bien qu'il manque la moitié des vertèbres et presque tous les petits ossements des mains et des pieds, le savant reconstitue le squelette d'Ermesinde au moyen d'attaches métalliques.
Lire la suite...
 
Deuxième expertise anthropologique PDF Imprimer Email
Le Tombeau d'Ermesinde

La datation au carbone 14, puis l'étude anthropologique de 1998 effectuée par Agnès Malvez a permis de confirmer qu'il s'agit très probablement de la comtesse Ermesinde.

Lire la suite...