Connaissez-vous la newsletter bimensuelle du diocèse : elle contient des informations sous forme d'un éditorial, de reportages et d'un agenda ?
Pour  vous y inscrire, il suffit des surfer sur  http://www.diocesedenamur.be et de cliquer dans le menu de gauche sur « Newsletter : inscription ».

Homélie du 6ème dimanche de Pâque. PDF Imprimer Email
Année 2019

Si quelqu'un m'aime, il se mettra au service de

ses sœurs, ses frères.

Sœurs et frères, dans l'Evangile du sixième dimanche de Pâques Jésus insiste sur le lien qui l'unit à son Père et il nous invite à nous attacher au Christ. Il est le chemin, la vérité et la vie. Il veut nous faire entrer dans son intimité avec le Père et l'Esprit Saint : « Si quelqu'un m'aime, il gardera ma Parole, mon Père l'aimera, nous viendrons vers lui, chez lui nous ferons notre demeure. » C'est ce qui se passe chaque fois que nous allons communier : Dieu vient habiter en nous, nous devenons le temple de Dieu.

La clé de l'Evangile d'aujourd'hui est peut-être dans le mot « parole ». Oui, Jésus, lui-même, il est la Parole du Père, il est l'Envoyé du Père. C'est pour cela qu'il dit : « La parole que vous entendez n'est pas de moi, elle est du père qui m'a envoyé. Et, désormais, c'est l'Esprit Saint qui fera comprendre cette parole et qui la gardera dans la mémoire des disciples. Cette parole qu'il faut absolument garder, c'est le « commandement d'amour » que nous avons entendu dimanche dernier : « Je vous donne un commandement nouveau, c'est de vous aimer les uns les autres » (Jn, 13, 34), ce qui revient à dire « mettez-vous au service les uns des autres » ; et pour bien se faire comprendre, Jésus a lui-même donné un exemple très concret en lavant les pieds de ses disciples au jeudi saint.

Mais, Sœurs et frères, comment être fidèle à sa parole ? Quel est le rôle de l'Esprit-Saint que Jésus a abordé dans cet Evangile ?

Tout d'abord, être fidèle à la parole du Christ, n'est-ce pas tout simplement se mettre au service des autres. Et, finalement, le texte d'aujourd'hui : « Si quelqu'un m'aime, il restera fidèle à ma parole » peut donc se traduire : Si quelqu'un m'aime, il se mettra au service de ses sœurs, ses frères... celui qui ne m'aime pas ne se mettra pas au service des autres... A l'inverse, si je comprends bien, celui qui ne se met pas au service des autres, n'est pas fidèle à la parole du Christ !

Et, du coup, nous comprenons mieux le rôle de l'Esprit Saint : c'est lui qui nous enseigne à aimer, il garde en vous le souvenir du commandement d'amour. Mais pourquoi Jésus l'appelle-t-il le Défenseur ? Nous savons bien que nous n'avons pas besoin de défenseur contre Dieu !

L'Esprit Saint est notre « Défenseur », parce que, réellement, il nous protège, mais contre nous-mêmes... Car notre plus grand malheur est d'oublier que l'essentiel consiste à nous aimer les uns les autres, à nous mettre au service les uns des autres.

Dans ce monde, il y a beaucoup de choses merveilleuses, des gestes de générosité extraordinaires. Il y a aussi beaucoup de souffrances ; la paix est de plus en plus menacée ; de nombreux chrétiens sont persécutés à cause de leur foi en Jésus Christ ; un peu partout, nous assistons à une montée de la violence, du racisme et de l'exclusion. Mais nous ne devons pas désespérer : ce monde malade, le Christ l'aime ; il a donné sa vie pour tous. Le seul désir du Christ c'est d'aimer chacun de nous comme s'il était son unique souci. Avec lui, nous apprenons à voir les autres comme il les voit et à les aimer comme il les aime. Il nous envoie pour y être les signes vivants de son amour par nos paroles, nos actes et toute notre vie. Amen.

Diacre Vincent Nhat.