Connaissez-vous la newsletter bimensuelle du diocèse : elle contient des informations sous forme d'un éditorial, de reportages et d'un agenda ?
Pour  vous y inscrire, il suffit des surfer sur  http://www.diocesedenamur.be et de cliquer dans le menu de gauche sur « Newsletter : inscription ».

Prière universelle du dimanche 11 Novembre PDF Imprimer Email
Année 2018

Intentions  -  11 novembre 2018

Fils d'officier romain, Martin fut contraint d'entrer à son tour dans l'armée.  Il rêvait de baptême et d'évangile, mail il dût revêtir l'uniforme et porter l'épée. Cependant, s'il s'est servi de son glaive, ce n'est pas pour transpercer l'ennemi, mais pour partager son manteau.

Plus d'un millénaire plus tard, à l'image de ce grand saint, puissions-nous être touchés par le désarroi de ceux que nous croiserons et utiliser les outils de notre temps pour offrir un véritable geste de solidarité à ceux qui en ont besoin.

Prions le Seigneur.

Novembre 1918 : soldats et civils poussent un ouf de soulagement.  Le conflit, qui ne devait durer que quelques semaines, s'éternisa pendant quatre longues années.  La population, épuisée, respire enfin ...

La trêve sera malheureusement de courte durée, puisque les hommes retourneront au front deux décennies plus tard.

Novembre 2018 : même si nous n'y étions pas, nous faisons mémoire.  Journée dédiée à la paix, ce 11 novembre est l'occasion de dire merci à tous ces parents, grands-parents, arrière-grands-parents qui, d'une manière ou d'une autre, ont résisté au nom d'un idéal.

Aujourd'hui, puissions-nous, à notre tour, œuvrer pour que les libertés dont nous jouissons deviennent le quotidien de tout être humain.

Prions le Seigneur.

Entre guerre et paix, la frontière est vite franchie.  Il suffit d'une étincelle pour que mitraillettes, canons et missiles soient mis en branle.  Pour un mot prononcé dans la mauvaise langue, le ton monte ; à cause de la couleur de la peau, on flagelle ; au nom d'une norme standard, on exclut.

Aujourd'hui plus que jamais, prenons exemple sur les Prix Nobel de la Paix : là où nous sommes, osons, sans concession, une parole sincère et un geste fort au service du bien-être de TOUS.

Prions le Seigneur.

Les cours et les livres d'histoire nous apprennent que, de tout temps, le prétexte de la religion a été utilisé pour cautionner la barbarie.  Aujourd'hui encore, des responsables de tous horizons profitent du pouvoir que leur confère leur position privilégiée pour manipuler, abuser, endoctriner.

Il est urgent de poursuivre les rencontres et les dialogues entamés et de créer ainsi des ponts qui conduiront à une connaissance et un respect mutuels.

Gardons à l'esprit que nous sommes tous enfants d'une même source jaillissante d'Amour, quel que soit le nom que nous lui donnons.

Prions cet Autre qui est plus grand que nous.