Parking autour de St-Martin

La zone bleue a été étendue tout autour de l'église, rue du Transept et rue J. Koch. N'oubliez pas de mettre votre disque de stationnement !


Homélie du domanche 24 décembre 2017 - 4ème dimanche de l'Avent PDF Imprimer Email
Année 2017

À quelques heures de la fête de Noël, deux visages nous sont proposés concernant l'attitude à adopter  et l'accueil à l'égard de cette fête de la nativité. Il s'agit du visage du roi David et de celui de Marie.
Le roi David est une grande référence dans l'histoire sainte ; il a laissé son nom et joué un rôle de premier plan parmi les ancêtres de Jésus. Choisi au départ par Dieu et grand roi qu'il était, David ne fut pas moins un grand pécheur, allant jusqu'à l'élimination d'un de ces officiers pour lui prendre sa femme, future mère d'un autre roi, Salomon. Mais malgré son péché et surtout grâce à son repentir, il a continué à bénéficier de la confiance et de la fidélité de Dieu.

Comme le dit l'adage populaire, Dieu écrit droit avec des lignes courbes. Il est comme un GPS qui sait récupérer l'automobiliste là où il s'est perdu pour le ramener sur le bon chemin. Dieu sait que tout homme peut être amené à rater sa cible et a besoin d'être aidé pour améliorer afin de bien viser par la suite, c'est-à-dire à se convertir et à changer de comportement.
Mais David, dans la folie de sa grandeur, pensait tout maîtriser, tout contrôler, tout ramener à lui, même s'approprier Dieu en bâtissant une demeure digne de sa grandeur, comme lui-même était bien installé. Ce qui lui vaudra un reproche pour son manque d'humilité et de reconnaissance vis-à-vis de ce Dieu qui l'a choisi et établi roi. En fait, Dieu ne lui demandait rien d'autre qu'une attitude d'ouverture, d'accueil, de disponibilité et de confiance à son égard en lui donnant cette  mission royale. C'est comme instrument et mandataire de Dieu, toujours à son écoute,  qu'il était appelé à exercer sa mission auprès du peuple de Dieu.
Marie, elle aussi et de manière sincère et authentique, s'est posée des questions devant le message de l'Ange, mais elle a fini par évoluer et accepter la volonté de Dieu. Elle se déclare servante du Seigneur, disponible à faire sa volonté, dans l'abandon total, la patience et la confiance. Ce don de soi et cette humilité lui ont valu d'être un instrument efficace entre les mains de Dieu et une missionnaire au premier plan de l'incarnation de son fils et de l'amour de Dieu. À Marie comme à David le Seigneur demande l'ouverture du cœur pour y venir et y bâtir sa demeure. C'est lui qui les choisit et qui les envoie. C'est aussi le même appel qui nous est lancé aujourd'hui, à l'approche de la fête de Noël, c'est une exhortation à ouvrir nos portes, celles de notre cœur, celles de nos communautés et de nos Églises, pour laisser le Seigneur entrer et y établir sa demeure. Et comme le roi David, prenons conscience de ce qui peut être notre part d'orgueil, d'autosuffisance afin de nous permettre de nous laisser instruire par le Seigneur en toute humilité. Abandonnons-nous à sa volonté et à son Esprit pour mieux vivre le mystère de Noël.


Abbé Wenceslas MUNGIMUR - Doyen de Saint-Martin