Parking autour de St-Martin

La zone bleue a été étendue tout autour de l'église, rue du Transept et rue J. Koch. N'oubliez pas de mettre votre disque de stationnement !


Homélie du dimanche 17 septembre 2017 PDF Imprimer Email
Homélies 2017

Avant-hier matin dans "L'Avenir du Luxembourg", il y avait un article qui annonçait la création d'une première section athée dans notre province. Cette initiative venait de "l'Association belge des athées". Le secrétaire de cette association justifiait cette décision en disant "Dans la religion, il n'y a pas assez d'humanisme".

Vous ne serez peut-être pas surpris si je vous dis que ces propos m'ont choqué profondément ! Comme je l'ai plus d'une fois mis en valeur ces derniers temps dans mes homélies, je suis convaincu que l'humanisme est prioritaire dans notre foi et notre agir chrétien. Dieu s'est fait homme en Jésus pour se révéler à nous mais aussi pour nous dire que la qualité de l'humanité que nous vivons avec les autres est la réponse que nous avons à donner à Dieu. Comme je vous l'ai dit plus d'une fois, l'apôtre Jean, dans une de ces lettres, a écrit ces paroles qui peuvent nous bousculer : "Celui qui dit 'J'aime Dieu' et qui n'aime pas son frère est un menteur".

Une fois encore la Parole de Dieu de ce dimanche nous invite à faire le point sur l'humanisme et la qualité de notre vivre ensemble en ayant la volonté et le courage de remettre l'amour des autres comme priorité dans nos valeurs et nos choix.

"Rancune et colère"... voilà des choses abominables... nous disait en commençant la première lecture entendue. Et dans l'évangile, quand Pierre pense déjà faire un fameux effort en demandant à Jésus s'il devait aller jusqu'à 7 fois pour pardonner à quelqu'un qui lui a fait du mal et que Jésus lui répond :"Je ne te dis pas 7 fois mais 70 fois 7 fois !... autrement dit : "pardonner toujours !"...

Frères et sœurs, mes amis, je pense que nous avons encore tous du chemin à faire pour en arriver là ! Mais c'est vrai que le pardon est incontournable pour aimer ! La prière est là pour nous y aider ! On comprend que Jésus ait mis le pardon au cœur de la prière du Notre Père : "Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés".

Puisse la prière et surtout l'Eucharistie qui est un ressourcement de notre foi et de notre agir nous aident à refaire sans cesse une place à l'amour et du pardon ! Mais croyons aussi que Dieu n'aura jamais fini de nous aimer et de nous pardonner... jusque dans l'éternité !


Abbé Jean-Marie JADOT