Connaissez-vous la newsletter bimensuelle du diocèse : elle contient des informations sous forme d'un éditorial, de reportages et d'un agenda ?
Pour  vous y inscrire, il suffit des surfer sur  http://www.diocesedenamur.be et de cliquer dans le menu de gauche sur « Newsletter : inscription ».

Homélie du dimanche 18 juin 2017 - Fête du Saint-Sacrement PDF Imprimer Email
Homélies 2017

Ce dimanche 18 juin, la fête du Corps et du Sang du Christ nous est offerte comme un bouquet final du temps de Pâques ! L'Eucharistie, cette source et ce don si essentiels à nos vies de baptisés et à la vie des communautés chrétiennes !

Sans l'Eucharistie, la foi se meurt, la charité s'affadit et l'espérance s'essouffle ! Nous en faisons, hélas, douloureusement l'expérience aujourd'hui ! Nous sommes les témoins d'un abandon qui n'est pas seulement une rupture de fidélité et une perte de repères et de sens pour ceux qui partent, mais aussi une blessure et un manque pour ceux qui tentent de rester fidèles ! Sans l'Eucharistie, il n'y a plus de vie d'Église et le souffle de l'Évangile lui-même se dilue.

Participer à l'Eucharistie, c'est à chaque fois se mettre à l'écoute de la Parole de Dieu, communier au Corps du Christ et à l'Amour divin et aussi rencontrer d'autres chrétiens. C'est une joie tout autant à recevoir de Dieu qu'à partager aux autres.

Faire mémoire du Christ dans l'Eucharistie, c'est recevoir la force de l'Amour de Dieu pour devenir ce que nous recevons, c'est accueillir l'amour de Dieu au sommet du don qu'il nous fait à l'heure de la croix pour en devenir à notre tour des donateurs. Le don de Dieu devient un don fraternel pour bâtir un monde fraternel.

J'ai vraiment été impressionné par ce que nous avons eu le bonheur de vivre, il y a quinze jours, dans notre église, à l'Eucharistie de 11 heures, le jour de la fête de Pentecôte quand toute la fraternité universelle - qui marque de plus en plus notre communauté de Saint-Martin - s'est exprimée dans 17 langues différentes et dans des chants venus de plusieurs pays d'Afrique. Que lbeau moment de fraternité et de construction du monde !

Le geste mémorial de l'Amour divin que Jésus a vécu avec ses apôtres au soir du Jeudi-Saint dans le partage du pain et du vin entretient dans toutes les communautés chrétiennes depuis 2000 ans l'apogée du message d'amour divin qui s'est réalisé à l'heure de la croix. "Faites ceci en mémoire de moi"...ce sont les derniers mots de Jésus au terme de la consécration.

On peut dire aussi que ces mots clôturent le temps pascal en cette fête du Saint-Sacrement. C'est à la fois, un jour festif de mémorial mais aussi d'envoi en mission et d'ouverture à la fraternité universelle.

Abbé Jean-Marie JADOT