Dimanche 26 mars à la fin de la messe d'11h,
nous avons remercié Rita De Wachter pour ses 22 années de service
en tant que sacristine de St-Martin.

Nous sommes à la mi-carême : le dimanche de la « laetare » ! En français : « Réjouissez-vous ! ».

Chère Rita, l'anniversaire que tu as vécu mardi dernier t'a fait franchir le pas d'une nouvelle étape de ta vie : remettre ton tablier de service à St-Martin et commencer ta retraite !

Plus de vingt ans de travail et d'amitié vécus ensemble ! C'est avec émotion et un gros pincement de cœur que je te dis « merci Rita ! » à l'heure où tu passes la main comme sacristine de St-Martin à Olga et à Claudine. Enfin, tu vas pouvoir te reposer un peu ! Mais tu vas nous manquer avec tout le dynamisme et la compétence que tu as déployés dans ta fonction... tout autant pour entretenir notre belle église que pour la décorer, y chanter les mariages et les enterrements et d'abord en faire un lieu d'accueil !  Ils sont nombreux ceux qui ont été boire une tasse de café à la sacristie !

Tout ce que tu as rayonné durant 22 ans a largement contribué au dynamisme de notre chère communauté de St-Martin ! Toi aussi, à ta façon, tu as partagé ton manteau !

Encore merci... et bonne retraite toujours active dans le bénévolat... particulièrement à St-Martin où je ne doute pas qu'Olga et Claudine seront toujours heureuses de te voir venir les épauler !

Ce merci, je te le dis du fond du cœur au nom de toute notre chère communauté et particulièrement de notre nouveau doyen Wenceslas !

Pour que tu ne te sentes pas seule à l'heure de la retraite, je signe « Ton vieux doyen Jean-Marie » !


Histoire

L’histoire de Clairefontaine commence par une légende basée sur une source historique que la tradition orale a embellie pour les besoins de la cause. (Les fouilles de 2006 ont fait apparaître les premiers murs de cette demeure)

On raconte qu’en 1147, Bernard de Fontaine, mieux connu sous le nom de Bernard de Clairvaux ou même de saint Bernard est passé par cette vallée pour se rendre à Trèves.

Le seigneur des lieux, Gérard de Bardenbourg invite Bernard accompagné de son ami et disciple, le pape Eugène III à se restaurer et faire étape dans sa demeure.

Bernard bénit l’enfant seigneurial, très malade, avec l’eau qui coule au pied du château. Le petit enfant guérit aussitôt.

Suite à ce fait, la population nomma la source "Saint Bernard".

Le château féodal a donné son nom (Bardenbourg) au site ainsi qu’à l’abbaye qui y sera construite un siècle plus tard.

Le nom de Bardenbourg est conservé jusqu’à nos jours, mais entrant en 1253 dans l’ordre de Cîteaux, l’abbaye prit le nom de Clairefontaine qui devint plus tard, le nom du village qui l’environne.

De génération en génération, la foule prie le grand saint à cet endroit et prend de l’eau à la fontaine où Bernard de Clairvaux puisa l’eau miraculeuse.



Ermesinde PDF Imprimer Email
Histoire
Ermesinde, 1186 – 1247
Lire la suite...
 
Henri IV PDF Imprimer Email
Histoire
Henri IV, comte de Namur (1113-1196)
Lire la suite...
 
Henri II PDF Imprimer Email
Histoire
Henri II de Champagne (1166-1197) 
Lire la suite...
 
Thiébaut I PDF Imprimer Email
Histoire
Thiébaut I de Bar (1160-1214)
Lire la suite...
 
Waléran IV PDF Imprimer Email
Histoire
Waléran IV de Limbourg, marquis d’Arlon  (1175-1226)
Lire la suite...