L'asbl AMANOCLAIR possède son site Web : http://www.clairefontaine-arlon.be

(Mis à jour pour la réservation de salles)

Lire la suite...
mot de la semaine PDF Imprimer Email

Une famille en deuil...
Deux soeurs pleurent la mort de leur frère.
Marthe, celle qui s'agite,
et Marie, celle qui écoute,
unies dans la douleur...

Et si les voisins sont venus en nombre les entourer,
celui qu'elles espéraient le plus n'est pas là !

Et pourtant, unies dans la même foi,
elle savent que c'est Lui qui les délivrera des larmes...

Et effectivement, Lazare revient à la vie.
Mais cette résurrection ,n'est pas celle de Jésus.
Car si Lazare sort du tombeau,
il est toujours enveloppé des linges mortuaires.

Au matin de Pâques,
quand les disciples arrivent au tombeau,
ils constatent le tombeau vide avec les linges rangés,
devenus inutiles !

La vie de Lazare appartient à ce monde.
Celle de Jésus appartient au monde divin
et se reçoit dans la foi.

Pour le croyant,
la résurrection de Lazare devient un signe
qui l'oriente vers le Vivant !

Bonne semaine

Catherine

 
Territorialement parlant, la paroisse Saint-Martin (square Albert 1er à ARLON ) représente plus de 9.000 habitants et possède encore 2 autres lieux de culte : la chapelle Saint-Bernard (quartier du Galgenberg à Arlon) et l'église Notre Dame de la Paix (Viville).
La vocation nouvelle d’Arlon comme ville dortoir francophone de Luxembourg a attiré bien des populations. Ceci n’est pas sans influence sur les lieux de culte d’Arlon, de Saint-Martin en particulier qui, chaque dimanche, attire des chrétiens pratiquants bien au-delà des frontières territoriales de la paroisse. Les mouvements de jeunesse, tout comme les écoles, subissent la même attraction.

Tout ceci est un appel à un nouveau dynamisme :

* De présence au monde,
* D’approfondissement spirituel,
* D’engagement évangélique,
* De célébrations qui font vivre,
* D’une participation concertée entre prêtres et laïcs,
* D’un encouragement de nouveaux engagements en vue de relever de nouveaux défis.

Abbé Jean-Marie Jadot
Doyen de Saint-Martin
 
Homélie du dimanche 6 avril 2014 - 5ème dimanche de Carême PDF Imprimer Email

A quel jeu joue donc Jésus dans cet Évangile ? D'accord, il pleure la mort de son ami Lazare et devant la détresse de Marie, il est "bouleversé d'une émotion profonde" dit saint Jean. Bouleversé, mais pas pressé ! Voilà pourtant deux jours que les sœurs l'ont prévenu : "Celui que tu aimes est malade !" Au lieu de se précipiter, il prend son temps, et lorsqu'il arrive enfin à Béthanie, il a encore l'audace de déclarer : Lazare est mort et je me réjouis de n'avoir pas été là... pour que vous croyiez !" (cfr. G. RINGLET, Éloge de la fragilité)

LAST_UPDATED2
Lire la suite...